Lundi 15 décembre : Papa et Quinoa

Bonjour !

Aujourd’hui, 15ème page de mon calendrier de l’Avent.

J’ai demandé des astuces et créations à mon équipe car 25 cases à remplir de bonnes choses, c’est tout un défi !

Donc, Jacynthe,  la pâtissière à l’oeuvre pour le salon de thé de « La Maison Tricotée » http://lamaisontricotee.com, nous offre généreusement sa délicieuse recette de Barres au Quinoa. Elles sont très appréciées par nos clientes. (L’équipe carbure aussi pas mal avec ses délicieuses gourmandises car elles sont parfaites pour redonner de l’énergie.)

J’en profite aussi pour partager un moment émotion très « non, je ne vais pas pleurer, je suis au boulot, non, pas pleurer … » Vendredi, c’était notre soirée « Noël » à La Maison Tricotée. Nous avions invité le groupe « Les Siffleurs de Nuit » pour conter et jouer de la musique et mis les petits plats dans les grands pour nos Tricoteuses.

Mon père était là et, de concert avec mon équipe, il m’a fait une belle surprise. Au moment de la pause, le silence se fait, on vient me chercher et là … Mon équipe, mes clientes, les musiciens avec mon père à leur côté, tous tenaient une feuille et ils se sont mis à chanter  » Mon pays, c’est l’hiver » revu et corrigé version Tricot par mon Paternel. Je vous joins sa prose … Dur de ne pas verser une larme !

chanson papa

Crédit photo : Brad Hurley

Son pays ce n’est pas son pays c’est mohair 

Son jardin ce n’est pas son jardin c’est la laine 
Son chemin ce n’est pas son chemin c’est tricot 
Son produit ce n’est pas d’l’acrilyk c’est plus cher… 

Pour l’étrange cérémonie 
où fil et aiguille se marient 
Dans ce pays de poudrerie 
Ma fille a voulu cette maison… 
Avec Robert, ami fidèle, 
On a tout fait pour qu’elle soit belle 
Et la boutique sera telle 
Qu’on viendra de toutes saisons 
Pour tricoter à côté d’elle… 

Son pays ce n’est pas son pays c’est mohair 
Son refrain ce n’est pas un refrain c’est rafale 
De mitaines, de chaussettes, d’écharpes et de châles 
Son produit ce n est pas d’l’acrilyk c’est plus cher… 

Au coin d’Gilford et rue Rester 
Elle crie, on ne peut la faire taire, 
Aux tricoteuses de la Terre, 
Ma maison c’est votre maison, 
Entre ses 4 murs de laine, 
Elle met son temps, elle met sa peine, 
A dégager un peu d’espace 
Pour d’autres poils de mouton, 
Chèvres alpagas et autres races. 

Son pays ce n’est pas son pays c’est mohair 
Son jardin ce n’est pas son jardin c’est la laine 
Son chemin ce n’est pas son chemin c’est tricot 
Son produit ce n’est pas d’l’acrilyk c’est plus cher 

Son tricot c’est mill’ mailles à l’endroit, à l’envers, 
Son tricot c’est un peu sa patrie, c’est son psy, 
Son tricot ce n’est pas un boulot, c’est sa vie, 
C’est pour ça que je t’ai tricoté ces 10 vers !

—– Merci encore Papa !!!! —–

Barres au Quinoa :

barre quinos

– Ingrédients:
1 tasse de quinoa soufflé
2 c. à table de sucre
½ tasse de beurre d’arachides
100 grammes de chocolat noir

Réalisation
Faire fondre le beurre d’arachides 30 sec. Au micro-onde. Ajouter le sucre. Mélanger avec le quinoa soufflé et presser dans un moule carré. Faire fondre le chocolat Lorsqu’il est complètement liquide, le verser sur le mélange de quinoa soufflé. Bien répartir à l’aide d’une spatule et mettre au refrigerateur environ 15 à 20 minutes. Coupez vos barres de la grandeur désirée. Conservez au réfrigérateur.

QUINOA SOUFFLÉ:
Dans une casserole en fonte faire éclater le quinoa à feu moyen/fort environ 2-3 minutes en brassant constamment.

—- Merci, Jacynthe ! —-

Et à demain pour une nouvelle surprise, Bonnes Fêtes .

Advertisements

1er décembre : Patron de la Tuque Yéti

Bienvenue dans le jour 1 de mon calendrier de l’Avent.

Aujourd’hui, lundi 1er décembre, je vous propose la « Tuque Yéti ».

Elle est réalisée en deux heures avec des aiguilles 10 mm et deux écheveaux de Da Fazenda Bulky que nous tenons à la Maison Tricotée. Elle est très douce et teinte naturellement. Pour lui donner de la légèreté, j’ai cousu au sommet un pompom en fourrure recyclée (encore de la Maison Tricotée. Posséder une boutique de laines quand on est designer, c’est comme vivre dans la Maison d’Hansel et Gretel, sans la sorcière.). Voici la palette des couleurs de Da Fazenda.

N’hésitez pas à appeler à la Maison Tricotée (514-903-9665) pour plus d’infos ou pour en commander par téléphone.

 

bulky 1 bulky 2 bulky 3

... À demain pour le patron de l'écharpe assortie !.................................
Merci à Justine, notre super top modèle et à Ariane pour ses belles photos.

/ Welcome in the day one of my advent calendar ! (each day will be a free pattern to prepare your christmas gifts)

Today, 1st of december, I give you the « Yeti Hat ».

It’s knitted in 2 hours with 10 mm needles et 2 skeins of Da Fazenda Bulky (for sale in La Maison Tricotee, Montreal). This pure merino wool is very soft and naturally dyed. To give the design a touch of lighteness, I sewed a recycled fur pompom on the top. ( once again, for sale in La Maison Tricotee. It’s quite practical to own a yarn store when you’re a knitting designer, it’s like a magical stash box).

Thanks to Justine, our top model and Ariane for her beautiful pictures !

See you tomorrow for the pattern of the matching scarf !!!

tuque Yéti 1

La Tuque Yéti :

taille . FEMME

matériel :

– 2 écheveaux de laine Merinos Super Bulky par Da Fazenda (100% laine Merinos; 100g/48m)

-1 pompom en fourrure recyclée

-1 aiguille circulaire 10mm en 40cm de circonférence

-1 set de double pointes 10mm

-1 aiguille à laine  et 1 anneau repère

échantillon :  7.5 mailles x 12 rangs pour 10cm sur 10cm avec les aiguilles 10mm en jersey circulaire.

IMPORTANT  : vérifier l’échantillon et adapter le numéro d’aiguille si nécessaire

Réalisation :

Monter 36 mailles avec les aiguilles circulaires 10 mm. Placer un anneau repère, joindre en
rond en prenant soin de ne pas twister vos mailles. Tricoter 5 rangs en côtes 2/2 (*2
mailles endroit, 2 mailles envers*) sur tout le rang. Continuer en jersey jusqu'à 18 cm de
hauteur totale, mesurée depuis le rang de montage des mailles.
Commencer les diminutions pour le sommet du bonnet ainsi(passer aux aiguilles double pointes
lorsque le tricot devient trop serré).
rg 1 : * 4 mailles, 2 mailles ensemble* répéter jusqu'à la fin du tour.
Tricoter un rang endroit.
rg 3 : * 3 mailles, 2 mailles ensemble* répéter jusqu'à la fin du tour.
Tricoter un rang endroit.
rg 5 : * 2 mailles, 2 mailles ensemble* répéter jusqu'à la fin du tour.
Tricoter un rang endroit.
rg 7 : * 1 mailles, 2 mailles ensemble* répéter jusqu'à la fin du tour.
rg 8 : * 2 mailles ensemble* répéter jusqu'à la fin du tour.

Passer le fil dans les 6 mailles restantes, serrer et rentrer tous les fils. Coudre le
pompom au sommet du bonnet.
                                    Je tricote une tuque en deux heures, et toi, quel est ton super pouvoir?

latuqueyéti-copyright.Célineenlaine01/12/2014.

English version :

Yeti Hat:

Size : Woman

Material :

– 2 skeins of super Bulky Wool by Da Fazenda (100% Merino wool; 100g/48m)

-1 recycled fur pompom

-1 circular needle 10 mm 40 cm/16 inch.

-1 set of dpn 10 mm

-1 embroidery needle and 1 stitch marker

Gauge :  7.5 sts x 12 rows =  10cm x 10cm with 10mm in Stockinette stitch.

IMPORTANT  : Check your gauge and adjust the size of the needles if necessary.

Realisation :

Cast on 36 Sts with 10 mm circular needles. Place a marker, join in the round and be careful not to twist.
Knit 5 rows in rib 2/2 (K2,P2). 
Continue in Stockinette stitch for 18 cm from the cast on edge.
For the top of the hat, begin the decreases as set (change to dpn when the knitting become to tight).
row 1 : * K4, K2tog* repeat from * to * till the end.
Knit one row.
row 3 : * K3, K2tog* repeat from * to * till the end.
Knit one row.
row 5 : * K2, K2tog* repeat from * to * till the end.
Knit one row.
row 7 : * K1,K2tog* repeat from * to * till the end.
row 8 : * K2tog* repeat from * to * till the end.
Cut the yarn and pass it through the 6 remaining stitches.
Weave ends. Sew a fur pompom on top
                            I knit a hat in 2 hours. What's your superpower?

latuqueyéti-copyright.Célineenlaine01/12/2014.

12 Hommes Tricoteurs + Des missions impossibles = un vendredi

loup par Megumi Isadottirillustration : Ani Castillo

Une nuit difficile, suivie d’une journée intense … Ma fille a été malade la nuit dernière.

Autant le dire tout de suite, le V..I me fiche une trouille bleue.

C’est l’Homme qui a veillé sur Rose et je papillonnais nerveusement autour d’eux tentant d’apporter du confort dans la situation, à défaut de réconfort.

Au matin, tout le monde dormait. Et ma journée à la barre de ma Maison Tricotée allait commencer !

Bref, fraîche comme un zombie déterrée du matin même, je passais la porte de la Maison.

– Première mission si vous l’accepter : Avoir une discussion avec un client sans le froisser ni le blesser … Mission réussie !

– Deuxième mission : Trouver avec ma géniale Jacynthe, des solutions afin que le rythme croissant du temps des fêtes ne brûle pas mes coéquipières. Plusieurs jalons posés.

– Troisième mission : Préparer avec la géniale Sandra le futur salon parisien de L’Aiguille en Fête en février 2015. Après notre choix dans l’Alchemy Yarns, la Riverside Studio, les couleurs et les gammes des laines Fleece Artist ont été choisies ! Mesdames, Messieurs de Paris,  « Watch out », cela va être superbe.

– Quatrième mission : Donner un cours tout en accueillant 12 hommes Tricoteurs en visite dans le cadre d’une retraite masculine de tricot !!! Oh yeah ….

– Jauge dans le rouge, vite grignoter quelque chose … (guimauve au citron, morceau de gâteau, pomme. Ze diète d’athlète).

– Oh ! Une idée : notre soirée de Noël du 12 décembre à la Maison Tricotée sera l’occasion d’un échange de cadeaux très spécial : des lettres de voeux pour 2015 avec un petit cadeau personnalisé.  Je m’en vais le claironner autour de toutes les tables. (Et oui, mes idées fleurissent avec de l’engrais de guimauve dans mes journées les plus ensommeillées).

19 h 00 : Bye Bye à tout le monde, équipe et Tricoteuses autour des tables et retour à la maison. Dans le métro, je suis rattrapée par le vendeur du journal « l’Itinéraire » que je croise chaque matin à la sortie de mon métro. Il me raconte un peu son histoire : émigré algérien, ancien professeur et électronicien, il arrive au Canada il y a 8 ans. Et, c’est la dégringolade, l’hospitalisation. Maintenant, il vit au jour le jour, incapable de se replanter au pays, mais « trop vieux » pour reprendre des études.

Nous nous quittons un peu moins étranger, échangeons nos prénoms pour que chaque matin, en haut des marches, je croise Samuel et non le vendeur de l’Itinéraire.

Je passe enfin la porte de mon foyer, un Homme épuisé, un deuxième enfant à terre mais une petite fille toute pleine de vie.

23h00 :  Je vais bientôt aller me coucher en emportant avec moi ce sentiment de gratitude profonde :

Merci à mon équipe de faire de mon travail un lieu de rires, de pleurs et d’émotions, un lieu de partage où l’on se serre les coudes.

Merci à mon compagnon d’avoir tenu le Fort et de m’avoir laissée me reposer en rentrant,  malgré sa nuit de veille.

Merci à mes Tricoteuses, de me donner des câlins avant mon départ, de votre écoute et de vos présences.

Merci à moi-même d’avoir donné et d’avoir reçu.